Entretien avec:

Kai-Uwe Huonker (SVS) à propos du passage à l’éclairage LED à Villingen-Schwenningen

Les services municipaux Villingen-Schwenningen GmbH (SVS) se sont spécialisés sur le thème éclairage public. Actuellement, ils réalisent à Villingen-Schwenningen le plus grand projet de passage à l’éclairage LED jamais réalisé en Allemagne, selon le Ministère de l'Environnement. Sur ce projet, nous avons parlé avec Kai-Uwe Huonker, Chef des Services Énergé-
tiques au sein de la société SVS.

Comme compagnie énergétique régionale, SVS dispose  d’un vaste know-how  dans le domaine de l’éclairage public. Depuis quand  cela est-il devenu un de vos chevaux de bataille et pourquoi?

Depuis la création des Services municipaux Villingen-Schwenningen en 1972, nous nous occupons intensivement de l’éclairage public. Il a toujours été important pour nous de proposer le thème de la gestion  opérationnelle  sur le plan régional. Dans le cadre de l’introduction des LED en 2011, par l’intermédiaire du concours du Ministère allemand de la Recherche et de l'Éducation (BMBF)  « Communes sous un nouveau jour » (autrement dit communes sous un nouvel éclairage), où un projet intercommunal  était lancé, nous avons eu l’occasion de réaliser différents projets d’éclairage LED.
Ceci nous a permis d’acquérir  de vastes expériences en matière de LED,  que nous avons pu par la suite mettre au service d’autres communes. A partir de là, l’idée naquit d’ouvrir un domaine d’activité autonome et d’être actif au-delà de notre domaine d’activité.

Ceci signifie, que vous réalisez des projets d’éclairage public aussi pour d’autres villes ou pour d’autres services municipaux. Quels avantages ceux-ci en tirent-ils ?

Dès 2006, nous disposions d’une première zone-test d’éclairage LED  dans l’enceinte de notre entreprise. En 2010, avec des luminaires Hess, nous avons pu mettre la première zone-test d’éclairage public LED en application et en fonctionnement secteur à Schwenningen. Dans ce contexte, d’autres villes et  d’autres services municipaux peuvent profiter des expériences  – et aussi des erreurs – que nous avons faites. Nous pouvons leur apporter une précieuse contribution.
Nous développons des concepts cohérents à l’intention des villes et des services municipaux. Nous  offrons également des composants individuels – depuis la saisie de données, en passant par le développement de concepts,  jusqu’à  l’ensemble du déroulement du projet d’installation. A la fin, nous remettons une installation complète et terminée  aux villes ou aux services municipaux.

Pour quelles villes ou pour quels services municipaux travaillez-vous  ou avez-vous  déjà travaillé ? 

Nous avons réalisé  des projets importants pour la ville de Singen, pour Alzey  et Wiesloch. Actuellement nous travaillons pour Sachsenheim ( 18.000 habitants environ), Aldingen ( environ 8.000 habitants ) et Wildberg ( environ 10.000 habitants). 

Est-ce que les projets d’éclairage se ressemblent ou bien est-ce qu’ils suivent des priorités différentes?

Chaque projet d’éclairage est individuel ! Pour chaque projet, nous déterminons les besoins – et ceux-ci sont totalement différents. Il existe aussi des prescriptions tout à fait individuelles, par exemple en ce qui concerne des luminaires qui méritent d'être conservés – ou des tronçons de rue, qui sont utilisés pour un éclairage intelligent. Cependant, une chose reste généralement inchangée : l’utilisation optimale de l’économie d’énergie. Il s’agit ici d’améliorer le potentiel  dans toute son ampleur.
Comme je vous l'ai déjà dit, nous élaborons des concepts  individuels, compte tenu des différentes applications et souhaits.

Vous êtes en train de faire passer en LED tout l’éclairage de Villingen-Schwenningen, soit environ 13.400 points lumineux. Est-ce pour vous un grand projet?

Absolument. C’est, effectivement, le plus grand projet qu’on ait réalisé jusqu’ici. Mais, si l’on considère  que le passage en LED doit se faire en deux ans seulement, c’est aussi – d’après le BMU – le plus grand projet de ce type jamais réalisé en Allemagne. Nous misons sur 3 modèles de luminaire, tous les trois de Hess. Cela confèrera  à la ville une apparence cohérente et diminuera les coûts à l’avenir.

Combien de luminaires pouvez-vous rééquiper par jour et quelle est la situation actuelle? 

Nous rééquipons entre 25 et 30 luminaires par jour et par équipe. Par moments, il nous arrive de travailler avec 4 - 5 équipes par jour, si bien que nous arrivons à une bonne cadence et progressons très rapidement.

Êtes-vous satisfait du rythme de progression?

Je suis très satisfait. La livraison ponctuelle des luminaires par Hess fonctionne parfaitement. Et une chose avec laquelle nous sommes plus que satisfaits, c’est le résultat – donc la qualité de l’éclairage. Bien sûr, on fait des calculs au préalable – mais d’admirer et découvrir soi-même le résultat, de voir combien l’éclairage obtenu est devenu bon, c’est tout à fait autre chose.
Ceci reflète également la qualité du partenaire, autrement dit du bon fabricant des luminaires.

La société Thüga AG ( le plus grand consortium  de distributeurs d’énergie et d’eau en Allemagne) a une participation  de 30 % dans les Stadtwerke Villingen-Schwenningen. Quels avantages en tirez-vous ? 

La société Thügg AG ne représente pas seulement une participation au capital. Elle propose surtout des services de conseil qui s’appliquent à l’ensemble des services publics, comme des renseignements juridiques ou des points de références (benchmarks) sur différents thèmes. Il y a aussi un groupe de travail réservé uniquement à l’éclairage public, auquel nous appartenons, nous aussi. Nous y échangeons régulièrement nos expériences. Le réseau vit  de ces échanges réciproques. La société Thügg  est, pour nous, un partenaire très important, bien au-delà de l’achat commun de matériel.

Quelle évolution  voyez-vous en ce qui concerne l’éclairage et le réseau d’éclairage public? Quels avantages en tirez-vous ? 

La LED a entre-temps réalisé de nombreux souhaits, qu’on avait  quant à la qualité et à la longévité de l’éclairage. En ce qui concerne l’avenir, je pense qu’il y aura des répercussions sur le réseau et les installations d’éclairage public – qu’il s’agisse de plan de déplacements urbains ou de gestion du trafic, de la conduite autonome ou des mesures de particules fines.
À coup sûr, tous ces thèmes seront  concrétisés et mis en pratique au moyen du réseau d’éclairage public. Cela deviendra, définitivement, un secteur à part entière.  L’électromobilité, elle aussi, sera possible, dans une mesure limitée au moyen du réseau d’éclairage public. Dans une mesure limitée parce qu’ici  une haute transmission d’énergie, telle qu’elle est  nécessaire, ne sera pas possible en raison du profil du réseau. Mais, dans un secteur de niche, cela jouera aussi un rôle.
Tout le monde parle déjà des raccordements WLAN  et des points d’accès sans fil ( hotspots). De plus, des thèmes relatifs à la sécurité  deviennent de plus en plus importants, qui peuvent être représentés par des caméras de surveillance intégrées. Ici, je vois une nécessité au niveau des points forts comme les gares et les quartiers à bars. Je suis donc certain que l’avenir apportera  de nombreuses options  utiles et intéressantes, que nous intègrerons dans les installations d’éclairage.   
Merci, Monsieur Huonker.