Interview d´un expert

"VAREDO a du caractère"

En dessinant VAREDO, le designer Jean-Marc Schneider a créé pour Hess une nouvelle génération de luminaires et de mobilier urbain, qui accorde une très grande liberté de manœuvre aux paysagistes et aux concepteurs-lumière dans l´aménagement des espaces urbains. Nous avons demandé au designer comment il avait créé VAREDO.

1. Vous avez conçu - en exclusivité pour Hess - la nouvelle collection VAREDO. Selon quels critères ? Où avez-vous puisé votre inspiration?

C’est la recherche de formes simples, épurées, débarrassées de tout décor mais qui gardent un caractère propre. C’est ce caractère qui permettra à la collection d’être bien identifiable, reconnaissable.
„Avant d’être simple c’était compliqué“ c’est une réflexion que j’ai souvent en tête et c’est je crois le reflet d’une réalité dans la création. 
La pureté et la simplicité d’un objet doit lui assurer de durer dans le temps; de ne pas être dans un effet de mode. Durer c’est important. Pour cela bien sûr les matériaux et la qualité d’assemblage doivent être au rendez-vous. Je crois que la société Hess a mis un point d’honneur à réaliser cette collection dans cet esprit.

VAREDO - Jamais un ensemble a eu autant de visages (anglais)

2. VAREDO offre une gamme complète de produits. Ceci se retrouve souvent dans les modèles Hess et joue un rôle essentiel. Qu´est-ce que cela signifie pour vous en pratique?

Satisfaire bien sûr les besoins de la vie dans l’espace public; cette famille d’objets devra rester discrète, ne pas vouloir s’imposer fortement dans l’espace de la ville. Il s’agit avant tout de servir et son aspect esthétique ne devra pas lutter contre les éléments préexistants de la rue.

3. Tous les modèles se distinguent par un langage des formes cohérent. Dans quel but?

Décliner une ligne, une forme sur plusieurs objets et ainsi créer une famille permettra de faire cohabiter en toute harmonie plusieurs fonctions dans l’espace public. La couleur aussi bien sûr participe de cette homogénéité souhaitable dans un même lieu.
La dissymétrie et son aspect bi-colore sont également une caractéristique de la collection VAREDO. Ce jeu est appliqué sur l’ensemble de la collection et lui confère aussi son unicité.
La valeur esthétique de VAREDO, il me semble, réside aussi dans le traitement des détails. La collaboration avec les ingénieurs a été ici importante dans le résultat final.

4. Acier galvanisé, acier corten,  bois de frêne autoclave haute pression, bois de pin
ciré – la sélection des matériaux utilisés pour la fabrication des produits confère aux modèles un aspect unique. Quelle valeur ajoutée faut-il en attendre ?

La valeur ajoutée c’est la beauté naturelle du matériaux; elle est, je crois, mise en avant dans cette collection. Ce sont les formes simples et sobres de la collection qui laissent aux matériaux utilisés la possibilité de montrer leur aspect de surface, leur texture. Ces matériaux comme le bois, l’inox mais aussi plus simplement la peinture texturée offrent un jeu de nuances, de couleurs suivant les variations de la luminosité.

5. VAREDO est conçu pour offrir une multitude de combinaisons. Pour répondre à quelle tendance ? Dans quel but ?

L’idée est que l’aménagement de la voirie et l’espace public en général doit rester fluide. Par exemple la forme même des bancs VAREDO participe à la dynamique de l’espace. Combiné à un deuxième banc ou à une jardinière cet effet sera accentué. Les bancs VAREDO (avec ou sans dossier) s’éloignent des codes habituels du banc public. En double ils proposent une longueur inhabituelle qui je pense s’associe bien avec la linéarité de la structure urbaine.
En fait, le mobilier VAREDO plutôt que de proposer de nombreuses combinaisons c’est le mimétisme de forme qui lui apporte son caractère et son unicité.

Jean-Marc Schneider

Jean-Marc Schneider est un designer indépendant. Ses réalisations couvrent un large spectre: ayant déjà travaillé pour des entreprises de nombreux secteurs, cet expert a déjà  participé au design de motos et de flacons de parfum. Dans sa recherche design, il cherche toujours à optimiser la relation esthétique/fonction.
Son travail est constamment marqué par des thèmes touchant l´éclairage intérieur et extérieur ainsi que l´aménagement d´espaces urbains. " De fait, le mobilier urbain est un de mes thèmes favoris. Ces objets, qui sont destinés aux espaces publics, sont confrontés  et correspondent au monde de l´architecture des villes. Ces objets ont donc une vocation particulière“, résume Jean-Marc Schneider.
Pour Hess, spécialiste de produits d´éclairage et de mobilier urbain, l´expert a conçu  plusieurs produits tout à fait dans cet esprit. Entre autres, les grilles d´arbre VERONA et SERPO, les colonnes lumineuses VIGO ainsi que CANTO, luminaire sur mât avec console,  qui a reçu le prix allemand de design «  iF product design award » en 2000. C´est lui également qui a conçu le lampadaire Hess SERA,  qui a reçu plusieurs prix. En 2005, le salon Lightfair New York  a honoré les qualités décoratives du luminaire avec la mention „Best of Category Award for Exterior Luminaires, Site and Roadway Lighting”. L´Euro-région Neisse-Nisa-Nysa a décerné le prix tri-national  „Innovation 2006“ dans la catégorie „Best Innovation“.
Actuellement, Jean-Marc Schneider se consacre à la réalisation de constructions en bois très exclusives pour le jardin : bancs de haute qualité, pavillons de jardin, pergolas. Vous pouvez avoir une vue d´ensemble de ses projets sur www.lenia.fr